Réflexion sur les réfugiés et les migrants (poil aux dents)

Réflexion sur les réfugiés et les migrants (poil aux dents)

J’avais moi aussi envie de mettre mon grain de sel (ou de sable) dans toute cette gigantesque machine à fantasmes qu’est l’accueil des migrants, bien que je préfère fortement le terme de réfugiés.

Ma modeste prose sera plus une thérapie personnelle qu’un moyen de changer certains regards.

Pourtant je pense qu’il ne faut en aucun cas avoir le moindre sentiment de pitié ou de compassion pour ces malheureux. Ce sont de pauvres gens, bien souvent très peu cultivés, capables du pire et dénués dans la grande majorité des cas de toute forme de dignité.

Lire la suite